AQUED

Association québécoise pour l’éducation à domicile

.IMGP0650

C’est quoi?

«Éducation à domicile» ou «école à la maison», désigne l’éducation reçue par un enfant d’âge scolaire, hors du système scolaire traditionnel et dispensé ou supervisé par ses parents. Diverses raisons poussent les parents à choisir cette voie pour leur famille.

Définition de l’éducation à domicile

Quels sont les principaux avantages de l’éducation à domicile?

Les familles y trouvent beaucoup d’avantages. Le plus important, selon l’avis de plusieurs, demeure celui de renforcer les liens familiaux. Cela permet aussi d’offrir une éducation de qualité supérieure, axée sur les besoins individuels des enfants, leur rythme d’apprentissage, leur personnalité et leurs intérêts. Un autre avantage est de pouvoir aider personnellement les enfants ayant des problèmes de santé ou des difficultés d’apprentissage. La liberté et la flexibilité d’horaire que permet l’éducation à domicile sont également très avantageux pour les parents-éducateurs.

http://www.aqed.qc.ca/fr/education-a-domicile-101/cest-quoi

LAIA

P1010682

Libres d’Apprendre et d’Instruire Autrement

Association à but non lucratif (loi 1901)
pour l‘instruction en famille

Association reconnue d’intérêt général

LAIA est indépendante de toute organisa- tion confessionnelle ou politique. LAIA oeuvre au respect de toutes les différences et lutte contre toute forme de discrimination

Actualités

  • Contrairement aux méjugés exprimés dans cette proposition de loi, de nombreuses études sur les enfants instruits à domicile ont été réalisées aux Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, Australie et Nouvelle Zélande. Voici un résumé de quelques unes concernant le développement social des enfants instruits à domicile  :
    – Larry Shyers, Thomas Smedley, Home School Researcher (Volume 8, n° 3) : Les études de plusieurs universitaires ont conclu que les enfants non scolarisés ont une meilleure image d’eux-mêmes que les groupes d’enfants scolarisés étudiés, qu’ils participent à autant d’activités « extrascolaires » et qu’ils ont moins de problèmes de comportement en groupe que les enfants scolarisés étudiés.
    Home-Education : Rationales, Practices and Outcomes, Paula Rothermel (University of Durham, 2002) : Les résultats montrent que les scores des enfants instruits à la maison sont très élevés dans l’ensemble par rapport à ceux des enfants scolarisés et que les compétences sociales des enfants non scolarisés sont bonnes. Il est également observé que l’excellence des résultats scolaires ne dépend ni du niveau d’instruction des parents ni de leur catégorie socioéconomique.

http://laia.asso.free.fr/actu.html

Les enfants d’abord

P1030276

Qui sommes-nous ?

L’association a été fondée en 1988 pour rassembler des familles non-scolarisantes.

Elle n’est le porte-parole d’aucun mouvement politique, confessionnel ou pédagogique.

De nombreuses pratiques s’y côtoient.

LES OBJECTIFS DE L'ASSOCIATION

– Aider et informer les individus et les familles pratiquant l’instruction parentale, ou seulement intéressés.

– Permettre aux adhérents de se rencontrer et d’échanger leurs connaissances et leurs expériences.

– Défendre le droit au libre choix du mode d’instruction.

4 GRANDS TYPES D'ACTION  

1- Créer des liens

– L’association organise ou aide à organiser plusieurs fois par an des rencontres d’une semaine, en camping ou centre de vacances, pour que les familles puissent se rencontrer.

– Les relais régionaux ont une mission d’information et peuvent organiser des rencontres locales.

– Une liste des coordonnées des adhérents qui le désirent est distribuée régulièrement pour permettre des contacts personnels.

– Un bulletin de liaison trimestriel permet de partager les expériences de l’instruction parentale.

2- Informer pour mieux agir

Un guide juridique est édité par l’association sur les lois relatives à l’instruction parentale, pour mieux connaître les démarches administratives.

3- Informer pour promouvoir

L’association agit auprès des médias (journaux, radios, télévision…), participe à des salons et organise des débats.

Elle édite des documents présentant l’IEF, notamment le livret Mieux connaître l’instruction en famille (réédité en 2011), la brochure L’instruction en famille, un mode d’instruction à part entière (2012), ou le livre Apprentissages auto-géré et instruction en famille : une perspective européenne (2006).

4- Communiquer avec l’étranger

Les Enfants d’Abord entretient, par l’intermédiaire de son secrétariat international, des relations avec ses homologues étrangères, notamment en Europe et aux USA.

Cela nous permet de bénéficier de l’expérience des pays pour lesquels la non-scolarisation est un phénomène beaucoup plus répandu et organisé.

Les enfants intéressés par les cultures étrangères peuvent aussi échanger hors de nos frontières.

La suite sur :

http://www.lesenfantsdabord.org/association/qui-sommes-nous/