La couleur, alliée du dyslexique

DSC01789

 

« Lire ! Quel merveilleux cadeau ! Lire, c’est découvrir le monde. Lire, c’est l’évasion vers de nouveaux horizons. Lire, c’est apprendre la vie. Lire, c’est magique. Pourtant pour certains enfants, lire est un vrai défi. Comment faire pour leur permettre d’accéder facilement à cette magie ?

L’opposition syllabique en couleur

Dominique Garnier-Lasek – orthophoniste française – a observé l’échec des méthodes globale et phonétique, avec ses patients dyslexiques et dysphasiques. Elle a mit au point une méthode ayant pour but de soulager la mémoire de travail en évitant le passage par le phonème (son). Le découpage syllabique du mot, par l’utilisation de deux couleurs distinctes, facilite l’appréhension de la frontière syllabique. « Chaque syllabe est présentée par une couleur différente. Cette opposition syllabique a un double but : tout d’abord, faciliter le découpage syllabique des mots et ensuite, permettre de distinguer visuellement les syllabes d’un seul coup d’œil. Il est vrai que la prise d’indices visuels est souvent faible chez les enfants dysphasiques et dyslexiques. L’enfant identifie beaucoup plus facilement la syllabe qu’il a automatisée si elle se distingue nettement sur le plan visuel des syllabes voisines par la couleur»… »

La suite sur :

http://bloghoptoys.fr/la-couleur-alliee-du-dyslexique

.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s