Des outils axés sur le développement de l’intelligence émotionnelle

.

« Cet article a été rédigé par Karine et Mélanie Trudel, cofondatrices du génialissime Savez-vous planter des choux.com.

Inspirés de Haim Ginott, Elen Faber, Adele Mazlish, Thomas Gordon, Carl Rogers, Daniel Goldman, Isabelle Filliozat etc… Karine et Mélanie travaillent depuis plusieurs années à la création et au développement d’outils de coaching parental axés sur le développement de l’intelligence émotionnelle.

Karine et Mélanie on d’ailleurs décidé d’offrir à nos lecteurs un petit cadeau… rendez-vous au milieu de l’article !

savez vous planter des choux

L’importance de la connaissance des émotions

Les émotions nous assaillent, nous perturbent, nous propulsent parfois positivement, parfois négativement. Les émotions sont le moteur de nos actions. Sans elles, nous serions apathiques et, à cause d’elles, il nous arrive souvent de réagir de façon inappropriée et inadéquate : crier, frapper, lancer des objets, punir démesurément sont des exemples de conséquences négatives que nous faisons subir aux autres lorsque nous sommes habités d’intenses émotions désagréables. Cela est sans compter le malheur que nous nous créons et les conséquences négatives que nous nous faisons subir à nous-mêmes : affaiblissement du système immunitaire, augmentation de la pression artérielle, maux de tête, maladies…

Heureusement, lorsque nous apprenons à les gérer, c’est-à-dire à réduire l’intensité, la fréquence et la durée de ces émotions négatives, il nous est tout à fait possible de réagir de façon mieux adaptée à la situation et cultiver une plus grande harmonie familiale et savourer un bonheur quotidien. Pour ce faire, il est donc important d’apprendre à les connaître et comprendre leur fonctionnement.

 

Qu’est-ce qu’une émotion?

Une émotion est une réaction psychophysiologique la plupart du temps causée par notre interprétation d’une situation. Contrairement à ce que plusieurs croient, ce ne sont pas les autres qui nous mettent en colère, qui nous culpabilise ou nous rendent tristes. Nous sommes les auteurs de nos propres émotions. Autrement dit, on se met soi-même en colère, on se stresse soi-même, on s’angoisse soi-même. Stop ! Je vous entends vous insurger contre cette assertion, mais attendez quelques lignes, je vous explique.

Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais le jugement qu’ils portent sur elles. -Épictète

Repensez à une situation à propos de laquelle vous étiez vraiment en colère. Revoyez-la dans ses moindres détails. Allez-y, prenez quelques minutes pour vous y plonger. Ressentez-vous la colère se réanimer en vous?

Il est possible qu’elle soit moins intense qu’au moment des faits, mais elle est toujours présente parce que vous y rePENSEZ.

Lorsque votre réveil a sonné ce matin, ressentiez-vous de la colère à propos de la situation évoquée ci-dessus ? Lorsque vous avez bu votre première gorgée de café ? Lorsque vous avez fait un câlin à votre enfant ce matin ? Non ? Vous en êtes certain ? Vous ne ressentiez aucune colère à propos de la situation nommée plus haut ?… »

la suite sur le site :

http://www.les-supers-parents.com/importance-de-la-connaissance-des-emotions/?awt_l=Joss6&awt_m=3XQt4.ZEmrihimY

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s