La Vie de Petit Homme … sans leçons, ni punitions !

.

IMGP4595

http://sansleconsnipunitions.fr/article-notre-non-emploi-du-temps-112689300-html/

A propos de ce site, j’ai copié/collé l’intro …

Allez le visiter, il y a plein de choses à découvrir !

« Je suis l’heureuse maman d’un Petit Homme qui a chamboulé nos vies un jour d’été 2009.

Pourquoi « Sans leçons ni punitions » ?
Sans leçons parce que nous avons décidé de ne pas scolariser notre Petit Homme, et que nous le laissons libre de mener ses apprentissages (unschooling)
Ni punitions parce que nous sommes convaincus que la meilleurs manière d’accompagner notre Petit Homme jusqu’à l’âge adulte est de nous montrer bienveillants envers lui, sans user de châtiments corporels, chantage, ni punitions ou récompenses.

Je raconterai ici notre découverte du maternage proximal, de la parentalité positive, de l’accompagnement sans violence, des pédagogies alternatives (principalement Montessori), de l’école à la maison et des apprentissages autonomes…

Tout ça ponctué de nos découvertes ludiques, de notre quotidien, et des milliards de questions qui tournent dans ma tête de maman ! ;-)

Notre ancien blog Mon Petit Homme est en cours de migration ici ;-)

Bienvenue ! « :-)

http://sansleconsnipunitions.fr/a-propos-de-nous/

.

Publicités

Enfant-aveugle.com

Prebraille014a-9c354

fabriqué par Guy A.

« Maman d’un garçon aveugle, j’ai conçu ce site dans l’espoir que familles, éducateurs et autres intéressés mettent en commun leurs infos, adresses, idées, activités, astuces… à disposition de tous. Ensemble, partageons notre expérience, pour ne plus nous épuiser à rechercher l’information, recréer des supports, réinventer des solutions déjà trouvées par d’autres, économisons du temps et de l’énergie pour les consacrer à nos enfants !

  • des idées de jeux à acheter, à adapter, à fabriquer
  • des supports pour l’école, pour le braille
  • des solutions pour faciliter la vie des enfants au quotidien
  • et bien d’autres astuces à partager…

Bienvenue !

Ce site est contributif, il s’étoffe grâce à vous. N’hésitez-pas à participer, commenter, et nous envoyer vos idées. Partager avec nous, c’est partager avec toute la communauté de parents et d’éducateurs ! »

Envie d’échanges directs ? Rejoignez le groupe de discussion

 

http://www.enfant-aveugle.com/

Avec des jeux très sympas :

CELLUBOUCHONS

fabriqué par Christine H.

Cellubouchons

Visser-dévisser pour trouver ou cacher de petits objets (billes, cailloux, noyaux, perles, grelots, chouchous, smarties…) :

  • apprend les mouvements de vissage-dévissage sur un support fixe
  • apprend les emplacements des points d’une cellule braille : on donne les indications d’emplacements à l’enfant, d’abord par la position (ex : en haut à gauche), puis par les numéros. Le fait de trouver l’objet à l’endroit indiqué constitue une autocorrection motivante

  • comprendre les notions de « haut » et « bas » d’une feuille.

 

RÉVERSOBRAILLE

fabriqué par Christine H.

Réversobraille

Trouver pour chaque lettre de l’alphabet les emplacements dans la cellule braille pour l’écrire au poinçon et à la tablette. Utilisation d’un stylo « contactor » qui émet un son différent selon qu’on le place dans le bon trou ou non.

Réversobraille, zoom sur le stylo contactor

  • Sur uncarnet àanneaux,une lettre par page :
    • Lettre « en noir » : sticker
    • Lettre en braille surélevée : papier braille collé sur carton
    • Lettre agrandie sens lecture : peinture relief pour figurer les points non embossés, pastille de carton pour figurer les points à embosser
    • Cellule : plastique perforée aux 6 endroit des 6 points (récupérer les « confettis » résultant de la perforation, ils serviront de points dans la lettre « sens lecture »). Entre cette cellule et la page du carnet, coller du papier aluminium en 4 épaisseurs aux endroits des trous à poinçonner
  • Le stylo « contactor » (à récupérer d’un jeu) réagit différemment selon s’il est posé dans un trou avec ou sans aluminium.

http://www.enfant-aveugle.com/spip.php?article44

Porter bébé

41ivqcMR85L._

« Si on le compare à d’autres petits de mammifères,
le bébé humain naît dans un état d' » inachèvement  » et de prématurité très important. Cette immaturité explique le grand besoin de contact physique qu’ont les petits d’homme, de jour comme de nuit. Et c’est ce besoin que permettent de combler le cododo la nuit et le portage le jour. La proximité corporelle induite par le portage permet au bébé de se retrouver en  » terrain connu  » (toucher, agrippement, fouissement, odeur, voix…), et permet à l’adulte à la fois d’être sensible aux besoins de l’enfant et d’y répondre très rapidement, souvent sans même que celui-ci ait besoin d’aller jusqu’aux pleurs. Premier livre français sur le sujet, l’ouvrage, nourri d’études et de l’expérience de parents, aborde l’historique du portage, ses multiples bienfaits (confort, lien mère-enfant, développement psychomoteur…) et la façon dont il facilite la vie quotidienne. »