Acrobacircus

 

« Pour les acrobates de la lecture :un matériel fort sympathique qui permet de travailler la transcription (écriture) de mots de la classe du CP au CM2 !!Il vise la mémorisation de l’orthographe des mots en passant par tous les sens (approche multi sensorielle): l’audition, la vue et le toucher !seul sens non utiliser; l’odorat ! ben oui! les mots n’ont pas d’odeur … quoique… !-)

En espérant que cette vidéo vous soit utile…

Bon entraînement… »

Sur Orthophonie94.free.fr spécialiste des vidéos sur le matériel orthophonique, vous trouverez un large choix de matériels, jeux, logiciels pour orthophonistes etlogopèdes, speech therapists, mais également parents, éducateurs et enseignants spécialisés.
 

Besoin de renouveler votre matériel pour travailler le lexique (= vocabulaire), l‘articulation, la phonologie, la morpho syntaxe, la mémoire de travail ?

Consultez nos vidéos, elles vous permettrons de savoir si le matériel que vous vous apprêtiez à acheter correspond bien à l’idée que vous vous en faisiez !

Vous y trouverez du matériel pour la rééducation orthophonique des troubles du langage (aphasie, dyslexie, dysorthographie, dysplasie…), des troubles de la lecture, de la phonologie, des jeux pour enfants, adolescents et adultes !

Vous êtes orthophoniste? Étudiant? Enseignant? Éducateur/trice? Médecin? Pédiatre?

Vous êtes parent d’un enfant présentant un handicap, des difficultés d’apprentissage, un trouble spécifique d’acquisition du langage écrit?

Vous connaissez un proche atteint de maladie neuro dégénérative, de la maladie d’Alzheimer ?

N’hésitez pas, ce site estfait pour VOUS !

Stacks Image 119

Sur ce site, vous trouverez:
– des
présentations de matériel,

  • destechniques de rééducationen vidéos,
  • des liens pour vos recherches ou création de matériel,
  • la possibilité de laisser des commentaires pour échanger, partager vos idées!

On this Website, you’ll find:

  • presentations of therapy materials,
  • videos of therapy techniques,
  • links to help you in your research or creation of your own materials,
  • A box of COMMENTS to exchange ideas !
Extrait du site :
.
Publicités

Ça fait peur : le lien parent-enfant trop faible chez les petits

D’après une étude états-unienne portant sur 14.000 enfants de moins de trois ans, 40 % n’ont pas de liens émotionnels suffisant avec leurs parents. Ceci les prédispose à des problèmes de comportement et de langage.

 

 Réconforter un enfant lorsqu’il est malade, qu’il s’est fait mal ou qu’il est bouleversé lui permet de créer un lien de sécurité avec son parent. © Andrés Nieto Porras, Flickr, cc by sa 2.0

 
 
 

Lorsque des parents sont à l’écoute des besoins de leurs enfants et savent les réconforter, ils tissent un lien de sécurité qui donne aux enfants une base pour s’épanouir. Selon une étude, ce lien serait insuffisant chez beaucoup d’enfants.

Les faits : le lien parent-enfant essentiel à l’épanouissement personnel

Les liens émotionnels que les enfants créent avec leurs parents sont essentiels pour réussir dans la vie. Mais d’après un récent rapport du Sutton Trust, un institut basé à Londres, environ 40 % des enfants manqueraient d’un attachement fort avec leurs parents. Ces chiffres ont été obtenus à partir d’une vaste étude portant sur des enfants états-uniens. Pour les chercheurs, les enfants de moins de trois ans chez qui ce lien est insuffisant sont plus susceptibles de devenir agressifs, rebelles ou hyperactifs.

Les liens d’attachement parent-enfant se forment dans les premières années de la vie, par exemple en prenant un bébé lorsqu’il pleure ou en rassurant un enfant. Lorsqu’un petit identifie son parent comme source de réconfort, il se sent en sécurité, a une image positive de lui-même et attendra plus tard des réactions positives des autres. Ces enfants « en sécurité » savent mieux gérer leurs émotions et leur comportement : parce qu’ils sont certains de l’amour de leurs parents, ils se sentent plus sûrs d’eux. Le lien que l’enfant développe avec le parent qui répond à ses besoins est ce que les chercheurs appellent un « attachement de sécurité ».

À partir de six mois environ, les enfants savent anticiper les réponses de leurs parents à leurs angoisses et adaptent leur réaction en retour. Si l’enfant est en détresse, il sait quoi faire et comment le parent lui répondra : l’enfant peut donc exprimer des émotions négatives et rechercher l’attention de son parent en attendant du réconfort. Mais chez 40 % des enfants, ce ne serait pas le cas.

Les liens créés pendant les premières années de la vie favorisent l’épanouissement ultérieur de l’enfant. © Peter van der Sluijs, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0

Décryptage : l’absence de lien de sécurité pénalise l’enfant

Dans ce rapport, les chercheurs ont utilisé les données collectées par l’Early Childhood Longitudinal Study, une étude nationale états-unienne comprenant 14.000 enfants nés en 2001. Les chercheurs ont aussi passé en revue plus de 100 études. Leur analyse montre que 40 % des enfants manquent de lien de sécurité avec leurs parents et que ces enfants sont plus susceptibles d’avoir un langage pauvre et des problèmes de comportement à l’école. Ils ont aussi de moins bonnes capacités de mémoire de travail et dans leurs fonctions exécutives. Cet effet négatif se maintient au cours des années et ces enfants quittent plus souvent l’école sans formation, stage ou emploi.

De plus, environ un enfant sur quatre éviterait ses parents lorsqu’il est bouleversé, parce que ceux-ci ignoreraient ses besoins. En effet, certains parents répondent à l’angoisse de leurs enfants en les rejetant ou en les ignorant : ces enfants apprendraient alors à minimiser leurs émotions négatives et leurs besoins pour éviter le parent quand ils sont angoissés.

Enfin, dans 15 % des cas, les parents seraient imprévisibles et amplifieraient le stress de l’enfant : ces enfants développeraient un « attachement désorganisé », en exagérant l’expression de leurs émotions, en résistant à leurs parents. Ils auraient aussi des difficultés à gérer leurs émotions.

No panic : l’attachement parental, un atout pour la vie

Par conséquent, l’origine sociale des enfants n’est pas le seul paramètre qui influence leur réussite. Les parents peuvent avoir un impact sur leur progéniture grâce aux liens d’affection qu’ils construisent avec leurs enfants. Ces liens seraient même un atout pour lutter contre les inégalités sociales. Environ 60 % des enfants développent un attachement fort avec leurs parents : d’après les chercheurs, ces enfants sont plus susceptibles de résister à la pauvreté, à l’instabilité familiale, au stress parental et à la dépression. Ils seraient donc plus aptes à supporter les aléas de la vie !

Les chercheurs ont aussi observé chez les garçons qui grandissent dans des familles défavorisées que ceux qui avaient des liens forts avec leurs parents étaient 2,5 fois moins susceptibles que les autres d’avoir des problèmes de comportement à l’école. Pour les auteurs, il faudrait donc aider les parents à développer très tôt des comportements qui favorisent l’attachement de leurs enfants.

—————

Ça fait peur est une chronique qui décrypte une actualité préoccupante ou source d’angoisses. Catastrophes naturelles ou humaines, peurs intimes, sont vues sous un éclairage scientifique qui permet parfois de dédramatiser une info choc. Alors pas de panique !

Tiré du site :

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/enfant-ca-fait-peur-lien-parent-enfant-trop-faible-chez-petits-53238/

Merci encore Mickaël pour tous ces liens !

Les jardins sonores de La Borie en Limousin

IMGP3864

Les jardins sonores de La Borie sont situés à 4 kms de Limoges, dans la commune de Solignac. Ils proposent une approche et une découverte unique du jardin et de ses paysages à travers l’écoute et le son. Une expérience unique à découvrir de toute urgence !

Le château des jardins sonores de La Borie en Limousin – P. Kadijevic – Rustica

Neuf créateurs, compositeur et designer sonore, paysagiste, sculpteur de lumière, botanistes conjuguent leur talent pour nous offrir un lieu unique qui invite le promeneur à le contempler avec les yeux et les oreilles.

La fondation La Borie est un lieu d’échange et de découverte culturelle autour de la musique et du son. Les jardins sonores s’étendent sur 14 hectares et ont été conçus pour offrir une nouvelle dimension au paysage.
Le château est aussi le lieu d’accueil et de résidence d’artistes de passage. On y découvre de nouveaux horizons musicaux par les apéros concerts et les évènements qui sont proposés au public.

Extrait du site :

http://www.rustica.fr//articles-jardin/visites-jardins/jardins-sonores-borie-limousin,7740.html

par Stéphanie arc-en-ciel Posté dans Accueil