L’iode

Quatre lettres pour un enjeu de santé mondial.

Introduction

« L’iode est un élément présent dans la nature, se trouvant plus abondamment dans l’océan que sur terre. Il est un composant essentiel des hormones thyroïdiennes qui sont impliquées dans la régulation de divers enzymes et processus métaboliques vitaux. L’iode est un nutriment clef pour produire des quantités suffisantes d’hormones.
Dans des circonstances normales, le corps contient environ 20 à 30 mg d’iode. Les principaux organes cibles sont le développement du cerveau, les muscles, le cœur, l’hypophyse, et les reins.

L’opinion médicale communément acceptée suggère que l’unique rôle de l’Iode dans l’organisme est d’aider à la création des hormones thyroïdiennes. Pourtant, des observations plus récentes ont suggéré de nombreux autres rôles de l’Iode dans l’organisme humain. La thyroïde est impliquée dans d’autres processus physiologiques comme la reproduction, les fonctions nerveuses et musculaires, la répartition des protéines et des graisses, la pousse des cheveux et des ongles et l’utilisation de l’oxygène par les cellules.

Le dr Guy Abraham, un des principaux experts sur l’iode et ancien professeur à l’UCLA School of Medicine a étudié le rôle de l’iode dans le corps et a découvert la preuve que les prestations de l’iode vont bien au-delà de sa fonction thyroïdiennes. Ces fonctions sont :

• Soutient de la santé des seins, ovaires, utérus, prostate et des glandes pituitaires et surrénales.
• Assistance dans la régulation de la pression artérielle et la glycémie
• Action « d’agent de désinfection » des tissus face aux infections fongiques et problêmes cutanés (candidose, mycoses, eczema, etc..)
• Aide à l’élimination du fluor, du brome, plomb, cadmium, arsenic, aluminium et mercure.
• Protection face à l’électro-magnétisme, à la radio-activité, à divers toxines et polluants environnementaux.
• Régulation des humeurs et soutient à une bonne santé mentale.

Selon le Dr Abrahams et de nombreux autres depuis lors, la carence en iode semble jouer un rôle important dans le développement de nombreuses maladies dégénératives. Des études rapportent un effet antioxydant de l’iode. Plus encore, les chercheurs suggèrent que l’iode augmente le statut antioxydant du sérum humain à un niveau semblable à celui de la vitamine C… »

 

Extrait de l’article :

http://www.silver47.eu/iode-txt.html

et une vidéo :

http://www.silver47.eu/iode.html

http://www.dailymotion.com/video/xe2cod_l-iode_tech

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s