Il était une fois … l’Espace

511erWodqXL._AA160_

« Cette série, destinée aux enfants, succède à la première du genre, intitulée Il était une fois… l’Homme. Elle reprend la quasi-totalité des personnages de cette dernière pour les transposer dans un décor et des scénarios de science-fiction.

L’histoire raconte l’affrontement de plusieurs grandes puissances galactiques (la Confédération d’Oméga, dont la Terre1 est membre, la république militaire de Cassiopée, dirigée par le général Le Teigneux, le Grand Ordinateur, sorte d’ordinateur super-puissant, à la tête d’une armée de robots) avec, en toile de fond, la rencontre d’une civilisation d’êtres super-puissants : Les Humanoïdes.

Le fil de l’histoire suit les aventures (depuis leurs débuts dans la police d’Oméga jusqu’à leur participation dans le conflit majeur à la fin de la série) d’une jeune femme surnommée Psi et de son compagnon prénommé Pierrot, lui-même fils du colonel Pierre et de la présidente Pierrette qui sont également des personnages centraux.

Bien que souvent inédit, le scénario de plusieurs épisodes adapte en fait des éléments de la mythologie grecque.

Contrairement à de nombreuses séries de cette époque, « Il était une fois… l’Espace » est de conception essentiellement européenne (la chaîne FR3 y jouant un rôle central), et apporte un très grand soin au graphisme, à l’exactitude scientifique (nom des constellations et des étoiles, positions et aspect respectifs des planètes du système solaire, etc) ainsi qu’aux musiques d’ambiance, créées par le célèbre compositeur Michel Legrand et exécutées par un orchestre symphonique. Autre différence fondamentale avec de nombreuses séries animées américaines ou japonaises de l’époque, la violence y est quasiment absente, les héros utilisant le plus souvent des armes paralysantes, et non leurs rayons laser désintégrateurs (rares cas d’emploi contre des animaux féroces).

La série affiche de plus un féminisme assez affirmé, puisque la chef suprême du camp des « bons » est une femme (la présidente Pierrette), et que les héros principaux que l’on suit dans une mission nouvelle à chaque épisode sont une équipe « paritaire » formée d’un jeune homme et d’une jeune femme : Pierrot et Psi/Mercedes. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s